Six ans après le lancement du programme, lui-même précédé d’études amont, Contact (communications numériques tactiques et de théâtre) est sur les rails. Cette radio logicielle développée par Thales entre en production pour l’armée de Terre, à Cholet (Maine-et-Loire), afin d’équiper rapidement les véhicules Griffon, qui sortent d’usine depuis le mois de juillet. Contact remplacera la génération PR4G, Saturn, Carthage et le MIDS (qui diffuse la Liaison 16 des aéronefs).
Avec Contact, Thales veut être l’incontournable du combat infocentré, permettant simultanément de diffuser ou de recevoir de la voix et des données.
25 000 postes doivent être produits pour les besoins français : pour l’armée de Terre (postes véhicule et postes portatifs, pesant 1,3 kg), pour la Marine (applications amphibies et navales) et pour les forces aériennes (à bord des avions et hélicoptères). Le Rafale et le système de combat aérien futur (SCAF) en seront notamment équipés. À court terme (18 mois), Cholet doit produire 800 postes pour les véhicules de Scorpion (principalement du Griffon et du Jaguar) et 850 terminaux portables ; de quoi assurer la formation initiale, la préparation opérationnelle et commencer à équiper deux brigades (dont l’une projetable en 2021 au Sahel). Une brigade comporte en moyenne 1 000 véhicules et 600 terminaux portables.
8 400 postes doivent avoir été livrés dans le cadre de la loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025, dont 1 989 postes véhicules et 1 465 postes portatifs dans un premier délai. Le premier lot de production (2 400 postes des deux standards) revient à 1,4 milliard d’euros avec un soutien initial d’un an.

La V2 doit arriver après 2021 et le lancement des versions pour l’armée de l’Air et la Marine. Une version Manpack pour sac à dos est déjà prévue, d’un format intermédiaire entre le poste embarqué et le poste portatif, ainsi qu’une version ultraportative, pour le fantassin débarqué qui permettra le BFT (blue force tracking, positionnement dynamique du porteur), comme c’est déjà le cas pour les autres versions de Contact. La DGA fait aussi développer un module particulier pour que la radio Contact puisse être utilisée par les forces spéciales françaises et que ces dernières soient interopérables avec leurs alliées.

Publié le

Texte

Jean-Marc Tanguy

Photos

Jean-Marc Tanguy

Lire aussi