La 6e brigade légère blindée (BLB) et la Légion étrangère disposent d’un contingent de plusieurs dizaines de plongeurs de combat expérimentés, formés aux missions de renseignement, aux actions offensives et au déminage. Rassembler ces effectifs au sein d’un groupement commando amphibie pourrait être un choix judicieux à terme. L’état-major des armées et la 6e BLB pourraient ainsi s’appuyer sur une unité capable de remplir des missions à hautes valeurs ajoutées, à l’image du groupement des commandos parachutistes (GCP) et du groupement de commandos montagne (GCM).

La suite est réservée aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter

Publié le

Texte

Alexandre ALATI

Photos

Alexandre ALATI

Lire aussi