La STAT (Section technique de l’armée de terre) veille sur pas moins de 400 opérations d’armement au profit de l’armée de Terre et possède sa propre capacité industrielle pour répondre rapidement aux besoins urgents.

Désormais, tous les programmes de l’armée de Terre sont suivis à Satory, dans un processus qui a été rationalisé pour gagner du temps et de l’efficacité. Un plan commun d’essais et d’expérimentation (PCEE) est dorénavant mené pour chaque programme, avec un document unique de besoins rédigé conjointement par la DGA et l’armée de Terre, évitant une logique trop séquentielle. Dans le précédent système, la STAT écrivait la fiche d’expression de besoins,...

La suite est réservée aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter

Publié le

Texte

Photos

Jean-Marc Tanguy, DGA, Thales, Stat, Nexter

Lire aussi