Face à la réduction d’empreinte des forces américaines et de certains contributeurs de l’opération Inherent Resolve (OIR), la France va conserver ses moyens sur place, pour lutter contre la persistance de Daech en Irak et en Syrie. C’est le message que la ministre des Armées (fin août), puis le chef des armées (en septembre) sont venus marteler en Irak. La France maintient 600 militaires dans la zone, dans les airs, sur terre et sur mer. Pour l’heure, la Task Force Monsabert...

La suite est réservée aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter

Publié le

Texte

Photos

EMA

Lire aussi