Engagée depuis de nombreuses années au sein de l’OTAN, la France va prendre début janvier le commandement de la composante maritime de la Nato Response Force. En cas d’intervention, cette force de réaction rapide multinationale pourrait regrouper une trentaine de navires et un peu plus de 25 000 hommes, afin de faire face à une situation de crise majeure.

Dans le cadre de l’exercice Dynamic Mariner, qui s’est déroulé du 27 septembre au 9 octobre, la Marine nationale a pu démontrer sa capacité à commander une task force multinationale de la Nato Response Force (NRF). Cette force regroupait 5 000 hommes, 37 aéronefs et une trentaine de navires (français, belges, espagnols et italiens), dont trois bâtiments amphibies. Cet entraînement majeur, considéré comme l’un des plus importants déploiements de force en Méditerranée, a...

La suite est réservée aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter

Publié le

Texte

Alexandre ALATI

Photos

Alexandre Alati, OTAN, Marine Nationale, Benoît Emile

Lire aussi