Les premières leçons tactiques des combats menés par Daech dans les villes irakiennes et syriennes commencent à émerger. Elles pourront être utilisées lors de futurs combats du même type.

Lorsque Daech commença à reculer en 2015 après avoir remporté des victoires éclairs sur le front syro-irakien, le « calife » Abou Bakr al-Baghdadi ordonna à ses forces de se préparer à une défense farouche des grandes villes du « proto-Etat islamique ». Toutefois, il savait que le combat était perdu d’avance, étant donné la disproportion des forces engagées. En conséquence, il a aussi préparé le retour de son organisation à la clandestinité qui lui permettrait...

La suite est réservée aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter

Publié le

Texte

Alain RODIER

Photos

ASSHC