Avec l’arrivée des nouvelles technologies, les luttes d’influence se déplacent dans le cyberespace, nouveau champ de bataille. Les cyberconflits qui s’annoncent pourront mettre un pays à genoux en neutralisant « en quelques clics » ses communications, son économie et son administration. Une « menace fantôme » à laquelle les armées se préparent.

De tous temps, les Etats ont eu recours à l’information autant qu’à la désinformation pour accompagner leurs opérations militaires et atteindre leurs objectifs. Ces actions font partie des plans établis par les états-majors au même titre que les bombardements de zones ou les actions de diversion. L’opération Fortitude qui fut liée à Overlord en juin 1944 et qui a indéniablement contribué à son succès est, à cet égard, emblématique. Aujourd’hui, en...

La suite est réservée aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter

Publié le

Texte

Michel VIAL

Photos

US Army, DoD, ministère de la Défense russe EMA