Au moment où la République tchèque a fait son entrée dans l’OTAN, en mars 1999, le ministère de la Défense tchèque a entamé une réflexion sur la réorganisation des forces pour s’intégrer au mieux dans les opérations multinationales, alors en plein boom au sein de l’Alliance. Plusieurs unités ont alors été créées : le SOG, au sein de la police militaire, puis le 601e groupe de forces spéciales et le 102e bataillon de reconnaissance de l’armée de terre.

Appartenant à la police militaire, le SOG fut créé en 2002 pour développer les capacités d’opérations spéciales de l’armée tchèque. L’unité fut déployée en Irak et en Afghanistan, assurant des missions de protection VIP et de sécurité sur des installations sensibles, de même que la protection d’avions civils. Certaines opérations du SOG restent encore classifiées à l’heure actuelle. En 2003, le SOG assura la protection d’un hôpital...

La suite est réservée aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter

Publié le

Texte

Emmanuel VIVENOT

Photos

Ministère de la défense tchèque

Lire aussi